Rechercher
  • xavierprimitif

Comprendre le jeûne, Épisode 2/3



Les différentes pratiques de jeûne:


Il existe de très nombreuses manières de jeûner, je vous présente ici les plus communes.


Le Jeûne total ou jeûne sec:

On ne consomme ni eau, ni aliment, il est déconseillé de le pratiquer sur une longue durée.


Le jeûne hydrique :

On ne consomme aucun aliment, juste de l'eau de source. Il se pratique généralement sur une période de 5 à 7 jours, mais cette durée peut-être prolongée (éventuellement jusqu’à 1 mois).

Jeûne hypocalorique :

La quantité de calorie ingérée est limitée dans des valeurs comprises entre 220 à 800 kcal selon les écoles. Cette quantité est répartie entre les repas, la période de jeûne peut se prolonger sur plusieurs semaines, avec encadrement médical adapté.


La méthode Buchinger-Amplius ® :

Ce jeûne hypocalorique se pratique en clinique avec encadrement médical. Les pratiquants consomment des bouillons de légumes, du miel, des jus de fruits et infusions. Il s’accompagne de différentes pratiques : hydrothérapie, activité physique légère (marche natation, etc…), méditation.





Jeûnes ayurvédiques:

Les cures s'adaptent aux constitutions des pratiquants (Kapha, Vata, Pitta).

La plus courante s'étale sur 3 jours : un jour avec des fruits et légumes crus et cuits, un jour au jus de citron dans de l'eau tiède puis un jour au jus de légumes et fruits. Il s'inscrit dans le cadre d'un traitement complet et s’accompagne d'autres pratiques (massages, hydrothérapie, etc...).


Jeûnes intermittents:

Il s'agit d'alterner des périodes de jeûne plus courtes avec des périodes d'alimentation. A mon sens, c'est la méthode la plus simple à pratiquer de manière régulière, sans supervision médicale. Il en existe différents types:

  • On jeûne 1 jour par semaine, chaque semaine pour laisser le corps se reposer sans trop restreindre l'alimentation.


  • On ne s'alimente que pendant une période précise de la journée, tous les jours : généralement sur un volet de 4 à 10 h, durant le reste de la journée, on ne consomme aucune calorie. Le plus souvent on prend 2 repas au lieu des habituels 3 repas quotidiens (on se passe de petit-déjeuner ou de dîner).


Je détaillerai cette méthode que je pratique et que j’adore dans un autre article !



La mono-diète de saison


Elle consiste à ne se nourrir que d’un seul aliment, de préférence biologique, durant une période pouvant aller de 1 repas à 3 jours.


Je publierai aussi un article détaillé sur le sujet !




Mes conseils pour bien aborder le jeûne




1. Y aller progressivement : commencer par des jeûnes faciles (la monodiète, le jeûne de 24h...) puis augmenter la durée si on se sent à l'aise.


2. Être à l'écoute de son corps, de ses pensées et de ses besoins : ne pas s'imposer trop de difficultés, ne pas le pratiquer sans avis médical si on est trop malade ou épuisé. Il est préférable d'arrêter un jeûne plus tôt mais en douceur que tardivement mais brutalement.


3. S’assurer d’être dans un environnement calme et agréable.

Éviter de jeûner si vous avez des impératifs professionnels ou personnels importants!

Un cadre naturel et paisible est idéal, il limite les sollicitations extérieures et les tentations en évitant d'être entourés de gens qui ne jeûnent pas.


4. Il est important de se préparer psychologiquement au jeûne, au moins la veille, pour s’assurer de le pratiquer dans de bonnes dispositions mentales.


5. Penser à vous reposer autant que nécessaire! Un jeûne peut-être éprouvant et nous faire traverser des moments difficiles physiquement et moralement. Il faut être indulgent avec son corps et avec ses pensées.


6. Ne pas consommer d’excitants et d’intoxicants, avant, pendant et après le jeûne (café, tabac, alcool, sucre,…).

7. Méditer, Chanter, Danser, bref soyez Créatifs ! Vivez-le dans la légèreté, sans vous fixer d'objectif particulier autre que de vous faire du bien!






Avant et après le jeûne

Dernier conseil pour la route mais aussi important que le jeûne en lui-même:


Avant le jeûne : La descente alimentaire.

Il s’agit de préparer le corps à cette période de restriction par une diminution progressive de l’apport alimentaire sur quelques jours. On limite les protéines et les glucides (sauf ceux des fruits & légumes), et on élimine les aliments transformés.


Après le jeûne : La reprise alimentaire.

C’est peut-être l’étape la plus importante du jeûne! Le corps est très sensible et réceptif à ce que l’on va manger. Les premiers jours on se limite aux fruits et légumes cuits puis on diversifie très progressivement l’alimentation.


On en profite pour manger dans la lenteur et la douceur en écoutant les signaux que notre corps nous envoie : c’est une très belle occasion de prendre conscience de l’effet des aliments sur notre corps, que ceux-ci soit « bons » ou « mauvais ».


Je vous conseille les vidéos Youtube de Fabien Moine, naturopathe qui parle des différents aspects du jeûne de manière très complète et sérieuse :




29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout