Rechercher
  • Xavier

Mes premiers pas en Méditation

Dernière mise à jour : 6 déc. 2020

Un voyage intérieur


La méditation, c’est comme un voyage, une exploration que l’on entreprend vers une destination inconnue.


On tend parfois à croire que la méditation c’est le fait de partir dans ce voyage, en s’asseyant en tailleur et en fermant les yeux. On dit aussi que c’est la destination qui constitue la méditation, un état de conscience particulier qui une fois atteint devient l’état naturel et nous fait vivre une réalité extraordinaire.


Et bien, à mon sens, c’est ni vraiment l’un ni vraiment l’autre, mais certainement un peu des deux.

En fait, durant la méditation, le voyage est aussi important que la destination, c’est à travers l'exploration intérieure que l’on prend conscience de notre être dans sa totalité : nos pensées, nos sensations physiques, nos émotions et les sensations subtiles du corps.


Et c'est lorsque l’esprit conserve son état d’observation attentive, mais que l’on accepte de lâcher prise sur sa volonté d’aller vers la destination que la méditation, elle, peut arriver.


J’ai bien dit « peut arriver » car ce n’est pas un état vers lequel on va mais vers lequel on accepte de se laisse porter.

Sur le chemin on pourra être habité par un sentiment de bien-être, de soulagement et de contentement, mais on pourra aussi aller à la rencontre de nos angoisses, de nos peurs, et de souvenirs heureux ou malheureux.


Elle nous ramène alors à cette état de présence à l’ici au et maintenant, et à nous-même.



"La méditation est loin d’être un abri, une pause ou une solitude dans laquelle on s’isole. C’est là que se situent la vraie valeur et le vrai sens de la méditation : on choisit d’entrer ou pas dans cet espace où l’on se confronte à soi-même".

Ke Wen & Zhang Ming Liang, La Voie du Calme


Durant la méditation on accepte donc de se confronter à son inconscient, à venir, en quelque sorte, soulever le tapis sous lequel on avait mis la poussière.


D’après la psychanalyse, l’inconscient c’est l’ »Ensemble de phénomènes psychiques inaccessibles à la conscience mais qui influent largement sur elle ». DicoPhilo


C’est dire si ce monde et vaste et combien il impacte nos manière d’être, d’agir, de penser, de respirer et de nous mouvoir.


Mais alors que faire ?


L’une des principales clés employée dans les techniques de méditation est la respiration. En effet, la respiration est la seule action (avec le clignement des yeux) qui se produit de manière inconsciente dans le corps mais sur laquelle nous pouvons avoir un contrôle conscient.


La respiration est donc la porte de l’inconscient !


Lorsque l’on se laisse emporté par une émotion comme la tristesse ou la colère, on peut rapidement observer l’influence de mécanismes inconscients venir notablement impacté notre manière de respirer, voir de ne plus respirer du tout !


A l’inverse, (et heureusement !), le mécanisme fonctionne aussi dans l’autre sens.


En apaisant notre respiration et en la laissant retourner à son rythme naturel, sans contrainte ni blocage, il est possible de faire remonter à la conscience les informations "stockées" dans l’inconscient pour venir les observer et les laisser se dissiper.


Un bon moyen de faire le ménage, pour habiter dans un intérieur mieux rangé, à la fois plus sain et plus lumineux!



Premier exercice : l’observation passive du souffle.


Si vous êtes prêt à partir en voyage, je vous propose donc de débuter votre pratique en méditation par un exercice très simple, et qui, à lui seul, peut vous amener vers la méditation.


Installez-vous sur un tapis, dans un endroit calme et aéré, ni trop chaud ni trop froid.


Asseyez-vous dans une position confortable, la colonne droite et les genoux détendus vers le bas, à cet effet vous pouvez vous asseoir sur une surface surélevée pour soulager vos genoux et vos hanches (un coussin, ou une couverture pliée).


Ramener les épaules vers les oreilles, puis faîtes-les rouler vers l’arrière pour ouvrir la cage thoracique puis relâcher complètement les épaules vers le bas.


Vous pouvez maintenant fermer les yeux, relâcher toutes les petites tensions du corps et commencer à observer votre respiration.


~~~


Observer simplement la respiration, sans chercher à modifier son rythme, sans chercher à analyser ses qualités, laissez-là suivre son rythme naturel.


Si une pensée ou des sensations particulières font diverger votre attention, prenez simplement conscience de cette pensée ou de ces sensations puis rapidement ramener votre attention sur votre observation de la respiration.


Vous pouvez poursuivre cet exercice aussi longtemps que vous le désirez, mais je vous conseille de commencer par 5 minutes, puis d’augmenter progressivement la durée.



Je vous souhaite une excellente pratique de mouvement intérieur et vous laisse sur une autre citation tirée du livre La voie du calme.


" La méditation est la voie du calme qui nous amène vers un état d’être, c’est un profond cheminement intérieur. Tout passe à un certain moment de notre vie par une prise de conscience sur la nécessité d’aller à l’intérieur pour résoudre nos problèmes et chercher des réponses dans notre corps, notre cœur et notre âme. Cela fait naître une vie intérieure et une ouverture vers le monde et la vie".

Pour ceux qui préfèrent débuter avec une méditation guidée, je vous conseille aussi les méditations Youtube de Pascale Picavet:






37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout