Rechercher
  • xavierprimitif

Comprendre le jeûne, Épisode I/3

Dernière mise à jour : 6 déc. 2020


Je voulais vous parler aujourd’hui du jeûne intermittent, mais en me replongeant dans les lectures scientifiques qui parlent du jeûne, je reprends conscience qu’il y a énormément à dire sur le sujet avant de rentrer dans les détails de la pratique !

Puisque les séries sont à la mode, je vous propose une petite « trilogie » pour découvrir le sujet avant de pouvoir l'approfondir !

Dans ce premier article, je ferai une présentation générale sur ma conception du jeûne.


Je dresserai dans un deuxième article une petite liste des pratiques de jeûne les plus courantes accompagnés de conseils pour le pratiquer dans de bonnes conditions.


Enfin, dans un troisième article je m’intéresserai aux idées reçues que j’ai le plus souvent rencontrées sur le jeûne pour dénouer le vrai du faux en me penchant sur les recherches scientifiques sur le sujet.



Le jeûne?! Mais d'où vient cette drôle d'idée ?


Au cours de l’Histoire de l’Humanité, les êtres Humains et leurs ancêtres ont souvent été soumis à des fluctuations d’apport en nourriture (saisons, régions pauvres en ressources alimentaires, surpopulation, etc.).


Notre métabolisme a donc évolué de manière à s’adapter à ces changements.


Durant les phases d’abondance, notre corps profite de l’excédent en apport alimentaire pour faire des réserves et partager des moments conviviaux.


Durant les phases de restriction, le corps est apte à fonctionner sur ses réserves. Il assure ses fonctions vitales mais nous permet aussi de rester alerte, actif et capable de faire face aux éventuels dangers de notre environnement.


Le jeûne est une limitation volontaire et temporaire de l’apport en nourriture. Il permet de retrouver cet état naturel de restriction, qui fait partie intégrante de notre équilibre physiologique et donc de notre humanité.

Le fait de ne pas dépenser d’énergie physique et nerveuse dans la recherche de nourriture, sa préparation et sa digestion nous permet de nous recentrer sur notre essence et notre identité première, primitive.


Nous fonctionnons ainsi en « circuit fermé », seul face à nous-mêmes.




Le jeûne et les émotions


L’idée de « digérer » des émotions difficiles est souvent employée dans le langage courant, et nous pouvons observer combien il est tentant de succomber à la gourmandise lorsque l’on est psychologiquement fragile.


Le jeûne nous offre la possibilité de faire le point sur ces émotions non digérées et de nous alléger de ce qui pèse sur notre inconscient.


Cela peut expliquer pourquoi il semble si difficile de jeûner et pourquoi chaque période de manque alimentaire devient rapidement pénible pour la plupart d’entre-nous.


Jeûner c’est accepter de se confronter à soi-même en faisant le choix conscient de ne pas succomber à la tentation de se divertir par l’alimentation.

Étymologiquement divertir signifie « détourner quelqu'un de quelque chose ».


Ainsi, nous comprenons aisément pourquoi le jeûne se pratique dans la plupart des traditions religieuses ou par des aspirants spirituels dans le but de se rapprocher du Divin, de s’élever spirituellement, pour se préparer à un voyage, à une cérémonie ou à une expédition de chasse.



Jeûne et Santé


La naturopathie et les médecines traditionnelles (chinoises et indiennes notamment) cherchent à aider l’organisme à retrouver ce que l‘on appelle l’état d’homéostasie afin de l’accompagner dans sa guérison et le prémunir contre la survenue des maladies.



Le Larousse définit l’homéostasie ainsi :


1. Processus de régulation par lequel l'organisme maintient les différentes constantes du milieu intérieur (ensemble des liquides de l'organisme) entre les limites des valeurs normales.

2. Caractéristique d'un écosystème qui résiste aux changements (perturbations) et conserve un état d'équilibre.

Ces disciplines utilisent le jeûne pour laisser l’organisme se reposer et revenir à cet état d’équilibre.



Lorsque l’organisme n’est pas occupé à digérer ce que l’on a consommé dans les derniers jours (la digestion pouvant durer de 12 à 24 heures), il peut consacrer son énergie à se régénérer, réparer les tissus endommagés et éliminer les toxines qui viennent encombrer ses humeurs, et tout ça pour être de meilleure humeur !


En définitive, le jeûne c’est la recherche d’un rééquilibrage sur les plans physique, psychologique, émotionnel et spirituel.


Une pratique de méditation à part entière!

Vous pouvez d'ailleurs consulter l’article sur le sujet : Mes premiers pas en Méditation




Pour aller plus loin


Je vous conseille l’excellent film "Régénération" du réalisateur indépendant Alex Ferrini.


Il a été réalisé en co-création avec Thierry Casasnovas, un naturopathe qui propose une approche intéressante de la santé.


Et Il est disponible gratuitement sur Youtube!




Je vous souhaite une belle journée d'Automne !

83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout