Rechercher
  • xavierprimitif

La Vie : Entre Mouvement et Équilibre

Dernière mise à jour : 14 déc. 2020




Vie et Mouvement



Le mouvement est à la base de la vie, C’est sa présence même qui définit ce qu'est le vivant.


Spencer, l’un des pères de l’ostéopathie, indique dans les grands principes de son approche : « La première manifestation de la vie est le mouvement ».


Selon le Larousse, la vie est définit comme suit « État d'activité caractéristique de tous les organismes animaux et végétaux, unicellulaires ou pluricellulaires, de leur naissance à leur mort ».


La vie se définit par son caractère mobile, son "activité".



Stabilité et Équilibre


Afin d’observer un phénomène ou un élément vivant, la science et la médecine moderne tendent à séparer les phénomènes et à les observer de manière isolée alors même qu’ils sont en interaction perpétuelle avec une multitude de facteur.


Que ce soit pour étudier une particule, une cellule, un organe ou le comportement d’un animal, on lui confère ainsi un caractère de stabilité, d’immobilité et perçoit donc les choses comme inanimé.


Cette vision statique est par essence limitée et ne peut appréhender qu’une partie de la réalité.


En effet, chaque être-vivant s’inscrit dans un système complexe, qui fonctionne de manière dynamique et cherche toujours à tendre vers l’équilibre, équilibre que l’on nomme homéostasie en physiologie.


Par définition, l’équilibre est un état de mouvement perpétuel qui permet à un organisme de conserver sa forme visible et son énergie.


Une image très parlante est celle du roseau balayé par le vent, lorsqu’une bourrasque importante vient le plier, la tige cherchera à retourner à son état d’équilibre, dans lequel sa tige sera droite, afin de conserver son intégrité pour rester en vie. Dans le cas contraire, si la pliure imposée par le vent devient trop importante, la tige se casse et est alors statique, provoquant ainsi sa mort.


Le roseau a donc développé une qualité de souplesse lui permettant de répondre de manière dynamique à son environnement, afin de conserver son état d’équilibre et rester en vie.



L’équilibre du vivant est caractérisé par le mouvement, à l’inverse la stabilité qui est par essence immobile, se rapporte à la mort.




Vie stable ou vie équilibrée ?


La stabilité que l’on recherche à atteindre dans tous les domaines de la vie, que ce soit en termes de santé, de forme physique, de pensée, dans nos relations et même dans la vie en société lorsque avec l'idée de "stabilité politique", est une illusion.


Si l’on est trop attaché à une personne, une activité, ou un objet, et que pour une raison extérieure à notre volonté la relation est « brisée », cet objet se casse ou si on le perd, ou si cette activité s’arrête, alors on est très affecté par ce que l’on considère comme un perte.


C’est la croyance en cette illusion de stabilité, qui enferme les phénomènes vivants dans des observations figées, qui est à l’origine de notre incapacité à être heureux et à profiter de la vie puisque l’on refuse de la voir, de l’accepter et de la vivre telle quelle est :

La vie est mouvement perpétuel, un fragile équilibre qui s’ajuste en permanence pour conserver sa vitalité.

Ainsi, rien n'arrive par hasard, tout ce qui se produit est une expression du mouvement de la vie.




Il n’y a qu’à regarder les systèmes vivants pour le comprendre !


La Terre en en rotation perpétuelle autour d’elle-même, amenant ainsi le cycle jour/nuit et permet à la surface terrestre de bénéficier d’une alternance entre lumière et obscurité, entre fraicheur et chaleur. Cette alternance permet au vivant de pouvoir être réchauffé et nourrit par le rayonnement solaire sans pour autant être brulé par sa chaleur.


De même, la Lune qui tourne autour de la terre, engendre le mouvement de l’eau à la surface de la Terre et permet la circulation l’eau sur la surface de la planète. Certains microbiologistes supposent aujourd’hui que c’est ce mouvement qui a permis de fournir les conditions favorables à l’apparition de la vie. [1]


Dans le même temps, elle opère une révolution autour du soleil engendrant le cycle des saisons et permettant l’existence d’une impressionnante diversité de climat chacun abritant un écosystème fragile et unique.


On pourrait étendre cette observation du mouvement et de l’équilibre à toutes les échelles de la vie.





L’Humain et le Mouvement de la vie


Amener le mouvement dans les différents aspects de la vie humaine, c’est remettre l’être Humain à sa place au sein de l’équilibre naturel auquel il appartient.


Que ce soit par l’alimentation, la respiration, la circulation des humeurs, le mouvement de la pensée ou la stagnation des émotions, on observe combien toutes les dimensions de la vie humaines sont gouvernés par le mouvement et que notre équilibre physiologique, psychologique et social en dépend.


Ainsi on pourra noter que les traditions anciennes d’Orient, mais aussi celles des peuples premiers, observent les mouvements des éléments de la Nature et pratiquent des rituels, des activités et des mouvements particuliers pour rester connecter à cette dynamique.


Le maintien de cet équilibre entre Homme et Nature est pour eux le fondement de la vie sur Terre et de la santé.


Mouvement primitif propose une méthode moderne pour satisfaire à cet équilibre en pratiquant un retour notre conscience première et primitive.


Le Mouvement fondamental, celui par lequel tout commence, est celui de la respiration : je vous invite à aller consulter cet article pour rentrer dans le vif du sujet :


La Respiration : Mouvement fondamental de la vie


D’ici là restez en mouvement !




Je vous conseille cette petite vidéo pour comprendre la théorie des 5 éléments, ou théorie des 5 Mouvements qui est l’un des fondements de la philosophie Taoïste.





[1] Budde, G., Burkhardt, C. & Kleine, T. Molybdenum isotopic evidence for the late accretion of outer Solar System material to Earth. Nat Astron 3, 736–741 (2019). https://doi.org/10.1038/s41550-019-0779-y

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout